Réseau d'échange
Tourisme associatif et développement durable

OUTILS PRATIQUES

EMPREINTE ECOLOGIQUE

L’empreinte écologique vise à traduire de manière facilement compréhensible l’impact d’activités humaines sur les  écosystèmes et la planète. Elle se mesure généralement en surface (hectares par individu, ou hectares consommés par une ville ou un pays pour répondre à ses besoins, par exemple). Cette surface traduit, grâce à un système de conversion une quantité de ressources nécessaires par système opérant.

L’empreinte écologique est une mesure de la pression qu’exerce l’homme sur la nature. C’est un outil qui évalue la surface productive nécessaire à une population pour répondre à sa consommation de ressources et à ses besoins d’absorption de déchets.

ECOTOURISME

L’écotourisme ou le tourisme vert est une des formes du tourisme durable, plus centrée sur la découverte de la nature (écosystèmes, mais aussi agrosystèmes et tourisme rural), voire d’écologie urbaine (jardins écologiques, espaces verts écologiques,réserves naturelles urbaines et autres sujets du domaines de l’écologie urbaine...). Ce tourisme écologique a pour objectif principal de découvrir ou faire découvrir la nature, des paysages ou des espèces particulières (Ex. lions ou éléphants au Kenya, observation et/ou étude des oiseaux ou des baleines), tout en respectant les écosystèmes, voire en contribuant à les restaurer, dans une approche volontaire de «  remboursement de la dette écologique » générée par ce tourisme, qui par ailleurs cherche à diminuer son empreinte  écologique.